Sans agence, mais pas tout seul !
Contactez-nous ! Du lundi au samedi de 8h30 à 18h30 au 04 42 03 90 57

Je suis propriétaire et je veux être sûr du règlement de mes loyers…

Le bon règlement des loyers, même si en réalité n’est que marginal par rapport à la globalité des locations, demeure la préoccupation principale des propriétaires.
La jeunesse de la population étudiante peut sembler peu favorable à une solvabilité attendue. Dans les faits il n’en est rien.
En effet, la population étudiante, de par sa jeunesse bénéficie de solutions, qui sur le sujet sont particulièrement rassurantes pour les propriétaires.
– Tout d’abord, la plupart des étudiants bénéficient d’un ou plusieurs garants. Les parents sont très souvent garants de leurs enfants et présentent un engagement des plus fiables.
– L’étudiant peut faire une demande d’aide au logement auprès de la CAF, dont le propriétaire pourra demander le versement direct. L’APL constitue une participation considérable au montant du loyer.
– La garantie Visale, présente l’intérêt d’être gratuite pour le locataire comme pour le propriétaire. Il s’agit d’une garantie de l’Etat, proposée pour les locataires de moins de 30 ans. C’est une excellente alternative à la caution d’un garant, dans la mesure où les conditions d’obtention sont remplies.

 

Je ne veux pas trop m’engager…

Un avantage considérable, pour le propriétaire réside dans le fait que le bail étudiant ne porte que sur une durée maximale de neuf mois. Il permet ainsi de limiter les risques que pourraient engendrer un bail de plus longue durée, et libérer le logement pour des locations saisonnières. Il est vrai qu’il ne faut pas cependant, sous-estimer les contraintes et les frais que peuvent représenter la mise en location fréquente du bien et les remises en état à envisager entre deux locations.

 

Quelle est la principale condition pour louer à des étudiants ?…

Enfin, il faut bien comprendre que le succès locatif de votre logement étudiant dépend principalement de sa situation géographique. Il doit être à proximité des universités ou des écoles, ou tout au moins des moyens de transport en commun. Si c’est le cas, la demande de logements étudiants restant forte, votre positionnement devrait demeurer porteur.

 

Peut-on parler d’un guide des bonnes pratiques pour choisir son locataire étudiant ?…

Comme pour toute opération locative, certaines règles sont à respecter, concernant l’assurance du sérieux et de la solvabilité du futur locataire.
Concernant les étudiants, le propriétaire devra respecter quelques vérifications spécifiques :
– S’agit-il réellement d’un étudiant ? Il conviendra de demander au candidat de fournir une carte d’étudiant ou un certificat d’inscription à un établissement.
– Demandez l’adresse de l’établissement que l’étudiant doit fréquenter. Si celui-ci est trop éloigné du logement ou difficilement accessible par les transports en commun, vous encourez le risque de voir votre locataire quitter le logement en plein hiver. Il sera alors difficile de lui trouver un remplaçant en cette période.
– Demander combien d’années d’études sont à envisager, auquel cas il peut-être avantageux pour le propriétaire de savoir que son locataire renouvèlera plusieurs son bail étudiant (de neuf mois).

 

En conclusion:

Si votre situation s’y prête, le logement étudiant peut se révéler être un choix intéressant, d’autant qu’il présente tous les avantages fiscaux du meublé, sans réels risques propres à la « jeunesse » du public qu’il concerne.