Sans agence, mais pas tout seul !
Contactez-nous ! Du lundi au samedi de 8h30 à 18h30 au 04 42 03 90 57

En 2021, de nombreux changements dans le secteur de l’immobilier sont à prévoir tout au long de l’année. Voici les plus conséquents :

  • Pas de changement immédiat pour la Loi Pinel, mais une baisse des réductions d’impôts à partir de 2023 est prévue :  La loi Pinel incite les français à investir dans des biens locatifs destinés aux personnes à revenu. Le temps de location doit être de minimum 6 ans et peut aller jusqu’à 12 ans. Cet investissement permet une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21 % du montant de l’investissement initial, selon la durée de la location.
  • En 2023, les taux de réduction d’impôt vont décroître. Seuls les cas de travaux de réhabilitation qui seront considérés comme une remise à neuf du bien, ou si le logement est situé dans un quartier prioritaire de la politique de la ville échapperont à la baisse des taux de réduction d’impôts. L’acquisition d’un bien respectant des performances énergétique et environnement supérieure à la réglementation permet également de maintenir les taux de réduction d’impôts. 
  • En 2021, les 20 % des ménages qui payent la taxe d’habitation bénéficieront petit à petit d’une baisse de leur taxe sur leur résidence principale jusqu’à ce qu’en 2023, elle soit supprimée définitivement. 
  • Les APL (allocation personnalisée au logement) sont désormais calculées en temps réel, et non plus sur la base des revenus perçus deux ans auparavant. Ce qui n’était pas encore le cas l’année précédente. 
  • Le chauffage au gaz sera interdit à partir de l’été 2021 dans tous les logements neufs. L’objectif principale est de réduire et décarboner la consommation énergétique des logements neufs et réduire leur empreinte carbone. La RE2020 fixe un nouveau seuil maximal d’émissions de gaz à effet de serre. 
  • A partir de 2021, les promoteurs seront poussés à construire certains logements équipés de salles de bain modulables, sans ressaut de douche, afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le retour de la mode des douches à l’italienne sera le bienvenu ! 
  • Depuis un an, les banques avaient raffermi leurs conditions pour l’obtention d’un crédit immobilier. Elles n’acceptaient plus les dossiers des emprunteurs dont la part des mensualités excédait 33% des revenus nets du ménage. Les conditions s’assouplissent légèrement en 2021, la limite est désormais fixée à 35%.

 

En conclusion : Cette année, pas de gros bouleversement à prévoir. Mais plutôt des changements venant s’inscrire dans la continuité des mesures prévues par le gouvernement.